Les bienfaits des échanges entre enfants en bas âge et personnes âgées

Publié le : 15/01/2021 14:55:11
Catégories : S'occuper de bébé

Les bienfaits des échanges entre enfants en bas âge et personnes âgées

Connaître ses grands-parents quand on est enfant est une chance inouïe. Car oui, les échanges entre les tout-petits et les seniors sont bénéfiques à tous les niveaux, tant sur le plan physique que moral.

Pourquoi les liens intergénérationnels sont-ils si importants ?

Les plus jeunes profitent du temps que leur accorde leurs aïeux avec bienveillance pour bien grandir. Les aînés apprécient les moments de partage qui leur permettent de rester en forme plus longtemps. Et bien plus encore.

 

Quel est le rôle des grands-parents ?

Les grands-parents et leur progéniture tissent au fil des ans des liens d’affection qu’il est important de maintenir coûte que coûte. D’autant plus actuellement, car la société évolue. Avec elle, le nombre des familles monoparentales et des parents divorcés augmente inexorablement. Sans compter la crise sanitaire que nous connaissons et ses terribles répercussions.

Les parents sont souvent débordés par le quotidien ; ils délèguent volontiers quelques tâches à Papy et Mamie pour les soulager. Le rôle des grands-parents vis-à-vis des plus jeunes est alors complémentaire, les aidant à mieux grandir.

 

Comment les aînés aident les tout-petits à mieux grandir ?

La moindre action menée par les seniors vis-à-vis des enfants en bas âge est bénéfique. Ils tirent profit, entre-autre :

• De la transmission de l’histoire et des valeurs familiales : les aïeux aiment raconter les anecdotes concernant les parents quand ils étaient petits ou celles des arrière-grands-parents que les jeunes n’ont pas connu.

• Du temps accordé : largement disponibles à l’heure de la retraite, tous les moments de présence et de partages contribuent au maintien du lien entre générations.

• De la patience : ils aiment jouer avec eux et répondre inlassablement aux nombreuses questions posées.

• De stabilité : représentant le socle de la famille, les seniors ont une image rassurante pour les chérubins toujours en quête d’attention et d’amour.

• D’une oreille attentive, détachée de l’autorité parentale : les liens affectifs entre aînés et jeunes enfants tissés dès la naissance se renforcent au fil des années. C’est donc naturellement vers eux que les petits-enfants se tournent pour confier leurs secrets en toute confiance.

 

Quel est l’impact des jeunes enfants sur les personnes âgées ?

Le rôle des aînés sur les jeunes enfants est enrichissant, mais l’inverse l’est également, tant sur le plan moral que physique.

Les bambins apportent aux personnes âgées l’affection et la présence dont ils ont besoins quand les aléas de la vie les isolent. À chaque visite, ce sont des éclats de rire, des câlins voire des confidences qui viennent renforcer les liens intergénérationnels.

Ils aiment aussi jouer au professeur en les aidant à mieux utiliser les nouvelles technologies : trucs et astuces leur sont divulguées pour manipuler une tablette correctement, discuter en visio-conférence via une application de type Skype, Zoom ou WhatsApp, ou expliquer le fonctionnement des réseaux sociaux. Ils restent ainsi connectés et maintiennent le contact grâce à l’utilisation des outils numériques actuels.

Ajoutons les bénéfices sur la santé des personnes âgées : les fonctions cognitives sont préservées plus longtemps grâce à la pratique des jeux de société qui entretiennent la mémoire, par exemple. Quant aux activités physiques comme le jardinage ou le vélo, elles leur permettent de rester en forme tout en profitant de la présence de leurs petits bouts de choux. Avec le moral en plus. 

 

Quelles types d’activités partager entre jeunes enfants et personnes âgées ?

En fonction d’un certain nombre de paramètres (capacités, temps, envie…) les 2 générations peuvent se retrouver autour de diverses activités.

• En maison de retraite ou en structure spécialisée :

Les seniors en perte d’autonomie se remémorent d’anciennes chansons qu’ils aiment fredonner aux jeunes enfants venant leur rendre visite. Ils se laissent guider par le personnel de l’établissement en participant à des jeux simples, en élaborant des puzzles, en lisant des comptines ou en réalisant du scrapbooking. Le temps du goûter est également un moment privilégié, tout comme une promenade dans le parc qui permet de s’aérer et d’observer la nature.

• Avec Papy et Mamie autonomes à domicile :

Outre dépanner les parents surchargés par leur tâches quotidiennes, les aînés à la retraite se plaisent à raconter des histoires à leurs petits-enfants, les initier à la cuisine ou à la musique, dessiner ou réaliser des personnages en pâte à modeler. Quand il fait beau, les promenades ou les jeux d’extérieur sont bénéfiques pour tous, l’occasion de prendre un bon bol d’air et de se dépenser ! Et pendant la crise de la Covid, des visio-conférences régulières maintiennent le lien avec les grands-parents connectés en attendant des jours meilleurs.

En synthèse, tous les moments de complicité partagés ont de multiples bienfaits. Les grands-parents aident au développement de l’enfant tout en ayant un réel impact sur le mieux vieillir. Des liens intergénérationnels à créer et maintenir coûte que coûte.

Source : https://www.bonjoursenior.fr/

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)